Travaux de d’isolation : ce qui sera remboursé par les impôts en 2019

01/17/2019

Les chaudières à très haute performance énergétique restent éligibles sauf celles utilisant du fioul comme source d’énergie. Après de nombreuses discutions, les fenêtres rentrent dans le dispositif. « Le remplacement des fenêtres est souvent le premier pas des ménages dans la rénovation énergétique de leur logement et cela permet ensuite d’avancer dans la réflexion», estime Mickaël Nogal, député de Haute-Garonne et chargé d'une mission de réflexion sur le logement privé par le gouvernement.

Des limites cependant existent : seul le remplacement des fenêtres à simple vitrage par des doubles vitrages est retenu. Le crédit d’impôt se situe à hauteur de 15 % de la dépense, mais un plafond de 100 euros par huisserie est mis en place. Autre changement cette année : la dépose d’une cuve à fioul est éligible au crédit d’impôt dans la limite de 50 % du coût de la main-d’œuvre. Dans tous les cas, les travaux doivent être réalisés par une entreprise ou artisan reconnu garant de l’environnement (RGE). Des performances minimales sont également exigées. Rappelons aussi que le logement concerné doit être la résidence principale du demandeur et être achevé depuis plus de deux ans. La dépense maximale est de 8 000 euros pour une personne seule et à 16 000 euros pour un couple. Cette somme est majorée de 200 euros par personne à charge. Le plafond englobe les dépenses réalisées  sur  5 ans.

Réduction du crédit d’impôt : le gouvernement revient sur sa décision

Plan du site

BG Aménagements - artisan certifié Qualibat RGE, plaquiste, plâtrerie, isolation des sols et des murs, intervient de Valenciennes à Caudry et de Le Quesnoy à Cambrai.